La réalité virtuelle s’offre son premier festival belge

Dès aujourd’hui, le Cinéma Galeries est le théâtre d’«Expérience», le premier festival belge dédié à la réalité virtuelle. Cette technologie galopante que de nombreux secteurs se sont appropriée s’y déclinera en de multiples productions cinématographiques, contemplatives ou interactives.

Voyager aux quatre coins du globe sans quitter un siège, c’est ce que proposera dès aujourd’hui le festival Expérience, le premier consacré à la réalité virtuelle en Belgique. Ce pari est emmené de mains fermes par Frédéric Lilien, CEO d’Immersia Films et responsable de la programmation, qui se souvient s’être amouraché de cette technologie à l’université de Cornell, à New York. «On m’a mis dans un studio, complètement dans le noir, et on m’a fait écouter un enregistrement sonore en 360º. C’était impressionnant. Ça faisait 20 ans que j’étais dans le milieu du documentaire mais ça a été le déclic. Je me suis dit qu’il fallait plonger dans ce nouveau vivier d’inspiration et de champs des possibles. Pour le festival, notre but était vraiment de raconter des histoires mais sous formes d’expériences car ce ne sont plus ‘que’ des films car les règles ont changé, les sensations et les émotions sont différentes.»

Programme varié

Ceux qui tenteront l’Expérience pourront découvrir PEARL, le film d’animation interactif de Google, s’asseoir avec la tribu des Maasai (photo) ou naviguer avec le peuple Sama-Bajau. Ils seront invités à revivre l’événement spatial historique d’Apollo11 ou ils seront à même de comprendre la crise des réfugiés de l’intérieur. Au total, une trentaine de productions seront consultables à la carte pendant quatre jours au Cinéma Galeries. Des documentaires, des fictions, de l’animation, des prises de vues réelles, des expériences interactives… autant de contenus immersifs destinés à satisfaire tous les âges.

Des perspectives multiples

Ce nouveau médium emprunté dans ce cas-ci par l’industrie audiovisuelle est en pleine expansion. Phénomène d’abord prisé dans le gaming, cette technologie a séduit divers secteurs et trouvé plusieurs applications, de l’éducation au commerce, en passant par le monde de l’architecture ou encore de l’événementiel. Si le marché n’est pas encore arrivé à maturité, le potentiel de la VR est presque illimité. Raison pour laquelle le festival tend à démocratiser son utilisation, à mettre en lumière une technologie trop peu connue du grand public et à montrer qu’elle n’est pas l’apanage de quelques initiés ou professionnels aguerris.