Un séisme meurtrier frappe l’Equateur

Au moins 233 personnes ont été tuées dans un violent séisme qui a frappé samedi soir l’Équateur. Le gouvernement a déclenché l’état d’urgence pour les régions touchées. Les opérations de sauvetage se poursuivent de manière intensive.

Le tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué la côte pacifique de l’Équateur, faisant d’importants dégâts dans plusieurs provinces du pays. L’alerte au tsunami a été levée. L’épicentre de la secousse a été localisé au large, dans l’océan Pacifique. La secousse a également été ressentie dans le sud de la Colombie et au Pérou mais ces deux pays n’ont pas fait état de victimes.

«Le chiffre officiel des personnes décédées est monté à 233», a annoncé sur son compte Twitter le président Rafael Correa, alors qu’un précédent bilan faisait état de 77 morts et près de 600 blessés. De nombreuses personnes se trouvent encore sous les décombres et les opérations de sauvetage se poursuivent de manière intensive.

«Ce n’est pas que nous ayons besoin de vivres ou de choses comme ça, mais en revanche nous avons besoin de soutien en équipes de secours», a déclaré Rafael Correa dans un entretien téléphonique avec Radio Publica, depuis le Vatican où il est en visite. Le président équatorien, qui devait rentrer hier soir dans son pays, a prévu de se rendre dans les zones affectées.

«Nous sommes confrontés à une tragédie d’ampleur, un séisme de 7,8 sur l’échelle de Richter est un séisme extrêmement fort», a-t-il encore dit, précisant avoir débloqué une enveloppe budgétaire «d’environ 600 millions $» pour faire face à l’urgence. «J’appelle le pays au calme, à l’unité», a déclaré le chef de l’État, qui a exprimé sa «solidarité et son amour infini aux familles des victimes».

10.000 militaires en renfort

Les autorités équatoriennes ont envoyé 10.000 militaires et 3.500 agents de police sur les lieux du séisme, a indiqué le vice-président Jorge Glas. Des secours venus de l’étranger, du Mexique et de Colombie notamment, se sont aussi rendus en Équateur.

«Le séisme a causé de graves dégâts», a ajouté le président sur Twitter. Des milliers de bâtiments ont été endommagés. Selon les secours, les principales routes reliant la côte à l’intérieur des terres sont bloquées. «Certains villages sont entièrement dévastés», a déclaré à la radio Gabriel Alcivar, maire de la ville de Pedernales, dans la province de Manabi, durement touchée. Les autorités ont fourni peu de détails sur la situation à Guayaquil, point de départ fréquent des touristes étrangers se rendant sur l’archipel des Galapagos.

Le séisme de samedi soir est le plus grave ayant touché l’Équateur depuis 1979. Cette année-là, une forte secousse avait fait 600 morts et 20.000 blessés.

Ph. AFP / A. Ochoa