Une distribution de sushis devant chez Engie-Electrabel pour dire « non » au nucléaire

123

Une douzaine de militants d’Inter-Environnement Wallonie (IEW) ont mené une action et distribué des sushis vendredi midi devant le siège d’Engie-Electrabel à Bruxelles, pour dire « non » au nucléaire, à l’occasion du cinquième anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Le slogan de l’action, « Accidents nucléaires, pas de sushi », « symbolise l’attitude d’Engie-Electrabel », explique Christophe Schoune, secrétaire général. « Évidemment qu’il y a des soucis à se faire. »

Des sushis ont été distribués devant le siège de l’entreprise, et une boîte était prévue à destination de la direction.

« Le but est d’attirer l’attention sur Engie, dont on parle peu finalement, parce qu’on a l’impression aujourd’hui que c’est le groupe français qui décide de la politique énergétique de la Belgique depuis Paris », ajoute M. Schoune.

L’association déplore encore le manque d’études d’incidence préalables à la décision de prolonger la durée de vie de Doel 1 et 2. « C’est un déni démocratique ».

Une délégation a été reçue par la direction, qui n’a pas souhaité de sushis ni la présence de caméras.

Source: Belga