Tendances 2016: tech meets fashion

541

Alors que la mode flirtait déjà un peu avec la technologie en 2015, 2016 apparaît comme l’année où haute technologie et haute couture s’épousent réellement. Et nous ne parlons bien évidemment pas ici des tout derniers gadgets mode sur Instagram avec les émoticônes assorties! Une petite étude de Samsung Discover est arrivée à une seule et unique conclusion: en 2016 la mode sera toujours plus «portée» par la technologie. Grâce à Samsung Discover, nous pouvons déjà vous donner une idée de cinq tendances fashion-tech qui vont dominer l’année qui vient.

  1. À la fois plus et moins de vestimentaire en image
    Techfasion1

Après l’entrée en scène des smartwatches, la smart jewelry – la joaillerie intelligente – va faire ses débuts cette année. Les femmes sont plus enclines à porter un collier, une bague ou un bracelet qu’une montre et, bien évidemment, le monde de la technologie répond à cette tendance. Avec des projets comme Ringly et les Leafhangers de Bellabeat, les bijoux porteurs de technologie vont être de plus en plus nombreux. Outre une fonction purement esthétique, les bijoux reçoivent donc lentement mais sûrement de plus en plus de fonctions pratiques.

Mais la véritable révolution sur le plan des wearables – le vestimentaire – est nettement moins voyante. Avec les smart textiles – les textiles intelligents –, la technologie est intégrée dans les tissus ou des puces sont placées dans les ourlets. C’est ainsi que même nos vêtements deviennent des merveilles technologiques. Par exemple, dans le cadre du Project Jacquard, issu d’une collaboration entre Google et Levi’s, des vêtements sont fabriqués à partir d’un conductive yarn, soit un fils qui peut transmettre des signaux électroniques. La vidéo ci-dessous vous montre comment cela fonctionne.

  1. Les géants de la mode investissent dans de petites entreprises technologiques
    Techfasion2

Le Fossil Group avait donné le ton en 2015 en reprenant l’entreprise technologique Misfit. Le but de cette reprise étonnante est d’intégrer des wearables et d’autres gadgets dans le département horlogerie de Fossil, qui produit aussi des montres pour Burberry, Diesel et Adidas. Au premier trimestre de 2016, des noms ronflants comme Jimmy Choo et Moncler ont suivi l’exemple de Fossil en investissant aussi dans des start-ups technologiques.

  1. Les vêtements sont encore plus personnalisés
    Techfasion3

Les vêtements sont déjà une excellente façon de vous distinguer des autres, mais avec des milliards de gens sur terre il est parfois difficile d’être vraiment unique! Raison pour laquelle l’entreprise Dot One ne s’intéresse à rien d’autre qu’à notre ADN, ou tout au moins 0,1% de l’ADN de chacun d’entre nous. Notre ADN est identique à 99,9%, mais le 0,1% restant est quand même suffisant pour pouvoir distinguer n’importe qui. Dot One transforme cette différence à l’aide d’algorithmes en motifs à carreaux colorés qui sont aussi uniques que votre ADN!

Nous prévoyons aussi l’arrivée des mood enhancing wearables. Cette technologie est intégrée dans les vêtements ou les accessoires et a une influence ou s’adapte à votre humeur. Imaginez par exemple une bague d’humeur, mais dans ce cas de haute technologie!

  1. Made by robots
    Techfasion4

Voilà qui n’apparaît pas en soi comme la plus grosse nouveauté, étant donné que pas mal de vêtements sont déjà produits mécaniquement, mais l’intervention de l’homme est encore toujours nécessaire. Quoi qu’il en soit, Adidas va inaugurer cette année sa Speedfactory. Des robots vont produire à grande vitesse et totalement indépendamment 500 paires de chaussures de sport. Adidas entend ainsi répondre aux désidératas ultralocaux et donner l’occasion aux gens de faire personnaliser facilement leurs chaussures.

  1. Next level shopping
    Techfasion5

Sans shopping, la mode n’existe pas, donc les développements sur le plan du fashion retail – les boutiques de mode – méritent aussi qu’on s’y attarde. Le paiement sans contact à l’aide d’une puce NFC (de communication en champ proche) va se répandre de plus en plus. Cette puce peut de plus être habillée de toutes sortes de façons très mode, comme avec la collection stylée bPay de Topshop.

De plus, votre smartphone va encore gagner en importance et même servir d’employé de magasin. «Via leur smartphone, les consommateurs disposent d’un flux constant, pratiquement illimité, d’informations et de possibilités pour chercher des produits, vérifier des stocks en magasin, comparer des prix, acheter totalement en ligne et même payer leurs achats en magasin», argumente Ken Morris de Boston Retail Partners chez Luxurydaily.