Exploration sexuelle dans un club échangiste

Je me retrouve dans un couloir étroit et sombre, pratiquement nue en lingerie de couleur rouge. Un grand écran diffuse un film porno lesbien. Sur les matelas installés devant l’écran, une vingtaine de couples s’éclate sans vergogne. Bienvenue chez Acanthus, un des plus grands clubs échangistes du Benelux!

J’avoue: une soirée dans un club échangiste figurait depuis longtemps déjà sur ma to-do list! La faute au film «Eyes Wide Shut» sorti il y a quelques années déjà. L’ambiance mystérieuse, les masques, les ébats anonymes… J’avais pas mal fantasmé sur tout ça. Il est temps aujourd’hui de confronter mes fantasmes à un test en situation réelle.

Tous les week-ends, 150 couples en moyenne se rendent à Hulst pour réaliser leur fata morgana du désir. Le prix de ce genre de soirée? Une centaine d’euros par couple, mais tout est compris: l’accès à la discothèque, aux installations de wellness et au cinéma érotique, mais aussi les boissons, un copieux buffet et même une nuit avec petit-déjeuner. Un prix ridicule en fait, tout bien considéré.

Rien n’est obligé, tout est possible
À notre arrivée, un des gérants, qui est actif depuis neuf ans déjà dans le secteur, nous fait une visite guidée personnelle à mon ami et à moi. «Alcanthus est avant tout une discothèque érotique. Beaucoup de couples viennent ici pour s’échauffer, mais concluent ensuite chez eux à la maison», dit-il pour nous tranquilliser. «Au fil des ans, l’ambiance ici est devenue bien plus accessible. Seuls 30% des couples qui viennent chez nous passent effectivement à l’action.» Une seule règle est claire et nette: rien n’est obligé, tout est possible.

Personne ne juge

Nous commençons par ce qui nous paraît le plus accessible, c’est-à-dire le buffet et la discothèque. La nourriture est comparable à ce qu’on trouve dans une cantine estudiantine de haut niveau: ça calme la faim, mais ce n’est pas de la haute gastronomie. Par contre, l’ambiance dans la discothèque est vraiment très agréable. Les gens se montrent bien plus respectueux ici que dans un dancing moyen et, sur le plan vestimentaire, on peut sans souci s’y montrer dans le plus simple appareil ou laisser libre cours à son extravagance. Des hommes bedonnants sanglés dans des marcels, des femmes plus âgées vêtues de cuir ou des strings assortis de fesses lubriques pleines de cellulite: tout le monde se bouge avec enthousiasme sur la musique de «I got a feeling». Et même si ce spectacle peut paraître bizarre aux yeux de la profane – certes ouverte d’esprit – que je suis, personne ne juge ici. Désinhibition garantie!

Une file légèrement vêtue

Le deuxième étage n’est accessible qu’aux couples. En ce qui concerne la tenue vestimentaire, elle est ici moins libre: la lingerie est obligatoire. Un entrelacs compliqué de petits couloirs sombres relie les différents espaces. Ce qui crée une file amusante, mais quand même un peu embarrassante, de couples légèrement vêtus qui se frôlent dans les couloirs. Chaque espace a une fonctionnalité différente. On trouve notamment une sorte de palais des glaces, une salle d’accouchement, une pièce plongée dans le noir et une salle d’orgie où les couples se font et se défont très vite.

Un labyrinthe de désirs


Je m’égare avec mon partenaire dans ce labyrinthe de désirs. Nous tombons sur des miroirs, des murs et des couples nus qui passent leur temps à lutiner. Voir et être vu, c’est ce qui importe ici. Mais dans le cadre discret de cette communauté fermée.

Je n’arrive plus à penser à autres chose qu’à ces dizaines de corps nus, d’orgasmes et de va-et-vient. Après une demi-heure environ, je ne peux plus rien faire d’autre que de regarder pétrifiée comment cette masse de gens déchaînés réduit le sexe à son essence: le désir animal! Mais, deux heures plus tard, quand pour la deuxième fois je sens une main inconnue se glisser audacieusement entre mes fesses, j’en ai assez! Les clubs échangistes ne sont pas un endroit pour les romantiques à l’eau de rose qui croient encore à l’érotisme façon Hollywood!

En pratique

– Pour une soirée à Acanthus vous devez compter par couple selon le jour entre 60 et 100 euros. Les femmes seules peuvent entrer pour 25 à 50 euros, les hommes seuls paient entre 90 et 110 euros.
– Beaucoup de clubs échangistes fonctionnent avec des soirées à thème. Si vous ne voulez pas faire tache, il vaut mieux en tenir compte.
– La plupart des clubs échangistes préconisent le respect. Vous ne devez dès lors pas craindre d’être obligée d’avoir des rapports non consentis.
– Informez-vous bien au préalable de l’ambiance du club où vous vous rendez, et voyez si cela correspond à vos attentes. Vous réduirez ainsi le risque de déception.