Pourquoi les régimes alimentaires ne marcheront presque jamais ?

Pourquoi les régimes minceur proposés par les magazines à l’approche de l’été ne marcheront-ils jamais? Parce que les humains réagissent différemment à la consommation d’une nourriture saine, qui permet à certains de perdre du poids quand d’autres à l’inverse en gagnent, selon une étude publiée jeudi.

Une femme dans cette étude a présenté une hausse de son taux de sucre dans le sang à chaque fois qu’elle mangeait une tomate, aliment considéré pourtant comme faible en sucre et en graisses, selon cette étude qui a porté sur 800 personnes en Israël, et qui est publiée dans le journal Cell Press. « La première très grande surprise et découverte frappante que nous avons eue c’est la grande variabilité de réactions des gens à des plats identiques », a résumé Eran Segal chercheur au Weizmann Institute of Science in Israel.

Les participants ont contrôlé leur sucre pendant une semaine et ont fourni des échantillons de selles afin d’analyser leur microbiome, tout en surveillant étroitement leur consommation alimentaire. Aucun participant n’était diabétique, mais certains étaient obèses et avaient des conditions de santé proches de celles d’avant-diabète.

Au lieu de suivre des régimes alimentaires standard, les chercheurs suggèrent une approche beaucoup plus personnalisée, en mettant la personne au centre du régime et non l’inverse, ce qui permettrait non seulement de les aider à contrôler leur taux de sucre mais aussi à améliorer leur santé, explique Eran Elinav, co-auteur de l’étude.