Six films et séries qui mettent en scène des sectes

The Leftovers se déroule dans une petite ville qui doit tenter de continuer à vivre malgré la disparition brutale de 2% de sa population. Beaucoup pensent que les disparus sont des héros qui sont montés au ciel, mais tout le monde n’est pas de cet avis. Pour The Guilty Remnant, c’est le signe que le monde a changé et que sa fin est proche. Les membres de cette secte se déplacent à deux, ne parlent pas et sont constamment en train de fumer. Comme The Leftovers est dès à présent disponible en DVD et Blu-ray, il nous a semblé opportun de passer en revue les autres séries télévisées et les films dans lesquels des sectes jouent un rôle important.

The Master (2012)

L’œuvre d’un grand-maître, à savoir Paul Thomas Anderson, et l’un des derniers films de l’inégalable Philip Seymour Hoffman. Hoffman interprétait ici le rôle de Lancaster Dodd, le leader de The Cause. Quand Freddie (Joaquin Phoenix), un vétéran paumé de la Seconde Guerre mondiale, rencontre Lancaster, il se crée une dynamique intéressante entre les deux hommes. Dodd embrigade Freddie dans The Cause et a une confiance quasi aveugle dans son tout nouveau membre. Freddie ne réussit toutefois pas à s’élever dans l’organisation. Ces frustrations aggravent ses problèmes d’alcool et de violence, malgré le fait qu’il est persuadé du contraire. Finalement, Freddie refuse de se plier aux règles de la secte. Cette intéressante étude de deux personnages et de leurs relations a décroché trois nominations aux Oscars.

The Following (2013 – 2015)

Les sectes sont rarement synonymes de bonnes nouvelles. Et quand des tueurs en série se mettent ensemble, ça fait du grabuge. C’est l’idée maîtresse de The Following, une série bâtie autour du jeu du chat et de la souris entre le tueur en série psychotique Joe Carroll (James Purefoy) et Ryan Hardy (Kevin Bacon), un ancien agent du FBI qui reprend du service pour coffrer son vieil ennemi. Et le fait que son ennemi mortel se soit désormais entouré de semblables rend la tâche encore plus difficile à l’agent Hardy.

The Wicker Man (1973 & 2006)

Qu’il s’agisse du classique de 1973, avec Edward Woodward et Christopher Lee, ou du remake de 2006 avec Nicolas Cage, les deux films traitent d’une secte qui sacrifie des gens pour avoir une bonne moisson. La version originale est considérée comme un des meilleurs films d’horreur de tous les temps. Christopher Lee y joue le rôle de Lord Summerisle, le leader d’une ancienne religion qui adore les dieux celtes. The Wicker Man était même considéré par feu Sir Christopher comme un de ses tournages préférés.

Le remake a été nettement moins apprécié. Il n’y était plus question de Lord Summerisle parce que la secte, par analogie avec les abeilles, était dominée par des femmes. Les hommes ne servent plus qu’à la reproduction. Cette version de The Wicker Man a remporté cinq Razzies, dont celui du pire remake et du pire acteur pour Nicolas Cage. Le film est quand même devenu culte grâce au jeu bizarre de Cage, qui n’arrête pas de violenter des femmes et se préoccupe constamment des abeilles.

Rosemary’s Baby (1968)

Dans les années 60, les sectes étaient un sujet à la mode. Comme le prouve Rosemary’s Baby, un film de Roman Polanski. Rosemary et Guy, un jeune couple qui souhaite avoir des enfants, déménagent dans une magnifique ancienne demeure où vivent de nombreuses personnes excentriques. Après un rêve étrange, Rosemary tombe enfin enceinte, mais sa grossesse est un vrai calvaire accompagné de maux de ventre, d’une perte de poids et d’une insatiable envie de viande crue et de foie de poulet. Il s’avère finalement que ses voisins font partie d’une secte qui adore Satan. Et le fait que le père de son enfant soit le diable ne tue toutefois pas son instinct maternel.

Unbreakable Kimmy Schmidt (2015 – … )

Leftovers packshotEt on peut bien rire, même quand il s’agit de sectes. À l’âge de 14 ans, Kimmy Schmidt est kidnappée par un pasteur qui est convaincu que la fin du monde est proche. Pendant 15 ans, elle vit avec le pasteur et trois autres femmes dans un bunker souterrain, dans l’idée que le monde a disparu. Quand elle est retrouvée, Kimmy décide de déménager à New York pour échapper à l’attention générale. Une femme qui a vécu à l’écart du monde dans une ville mondiale, cela donne bien évidemment des scènes hilarantes. Ce programme de Netflix a été un coup de génie qui a remporté 7 nominations aux Emmy après sa première saison.

Les sectes ont éveillé votre curiosité? Ne manquez pas de ramener chez vous le DVD ou le Blu-ray de The Leftovers. La surprenante secte The Guilty Remnant va certainement vous passionner!