L’intégralité du livre « L’Alchimiste » affichée dans une publicité du journal Metro brésilien

Paru au Brésil en 1988, « L’Alchimiste » de Paulo Coelho est devenu un best-seller mondial. Traduite en 56 langues, cette fable philosophique s’est écoulée à plus de 65 millions d’exemplaires dans le monde. Cela fait 371 semaines, soit plus de sept ans, que le texte de l’écrivain brésilien figure dans le classement des best-sellers du New York Times.

Paulo Coelho a toujours été un fervent défenseur du partage de la culture. L’écrivain est même allé jusqu’à mettre ses propres romans sur les réseaux de téléchargement illégal comme BitTorrent. Il estime que cela lui a permis de vendre des dizaines de milliers de bouquins supplémentaires « Je pense qu’un lecteur qui a la possibilité de lire quelques chapitres peut toujours décider d’acheter après le livre. », avait-il déclaré.

coelho-1

Pour fêter les sept années de présence de son roman dans le classement du New York Times, l’écrivain a décidé d’offrir son œuvre à tous les lecteurs de la version brésilienne du journal Metro. Les 175 pages de « L’Alchimiste » ont été réduites et imprimées sur une double page. Les lecteurs risquent cependant de devoir se munir d’une bonne loupe pour profiter de ce roman gratuit. En effet, le texte a été imprimé avec une police de caractère de taille 4.

A la fin de ce texte minuscule, l’écrivain écrit avec une police un peu plus grande : « L’Alchimiste. 7 années dans le classement des best-sellers du New York Times. Merci aux 70 millions de lecteurs. Si vous n’êtes pas l’un d’entre eux, alors lisez cette annonce ». En plus d’avoir été  diffusée dans le journal gratuit Metro, « L’Alchimiste » a également été affiché sur des panneaux publicitaires dans la rue et dans le métro.

coelho-2

Ph. Agencia Loducca