Les chevaliers et dames abolis en Australie

Le nouveau Premier ministre australien Malcolm Turnbull, un républicain fervent, va abolir les grades de chevalier et de dame de l’ordre d’Australie réintroduits par son prédécesseur monarchiste

Tony Abbott, a rapporté la presse. Tony Abbott, victime il y a quelques jours d’un putsch orchestré par Malcolm Turnbull, avait essuyé les foudres des critiques lorsqu’il avait réintroduit ces distinctions en mars 2014, d’aucuns l’accusant de vivre dans une autre ère. Il avait aussi suscité un tollé, y compris dans les rangs conservateurs, en janvier quand il avait fait chevalier le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II d’Angleterre.

Une mesure à succès

Malcolm Turnbull, un ancien banquier multimillionnaire de 60 ans, est considéré comme un modéré au sein du Parti Libéral, la principale formation de la coalition conservatrice au pouvoir. Il était entré en politique à la fin des années 1990 en militant pour que l’Australie devienne une République, ce qui avait été rejeté par référendum en 1999. Il devrait cependant avoir davantage de succès lorsqu’il proposera de rayer les chevaliers et dames de la liste des titres honorifiques australiens, a expliqué le Sunday Telegraph de Sydney.

Les chevaliers et les dames avaient été introduits dans le système honorifique australien en 1976 par le Premier ministre Malcolm Fraser, avant d’être abolis 10 ans plus tard.