Un barrage flottant pour sensibiliser à la pollution des cours d’eau installé à Gembloux

Un barrage flottant a été placé dans l’Orneau, à hauteur du golf de Falnuée à Mazy (Gembloux, province de Namur), en vue d’arrêter les « Objets Flottants Non Identifiés » (OFNI) dans le cadre d’une action contre les déchets, a annoncé lundi Stéphanie Delbrassinne, chargée de communication à la Ville. Installé en partenariat avec le Contrat de Rivière Sambre & Affluents, ce boudin orange de 10 mètres, accompagné de panneaux explicatifs, vise à sensibiliser les citoyens.

« Un déchet abandonné en rue ou sur une surface raccordée à un filet d’eau risque bien de se retrouver dans la rivière, emporté par les flots lors de grosses averses. Les déchets se retrouvent in fine dans les océans et se regroupent dans le pacifique nord pour former une plaque de déchets cinq fois plus grande que la France », explique Stéphanie Delbrassinne.

Des pollutions nocives

Après quatre jours, trois kilos de déchets de toutes sortes (bouteilles en plastique, frigolite, conserves, etc.) ont été récoltés à Gembloux. Alors qu’une directive européenne régule la qualité de l’eau dans les cours d’eau, les déchets flottants ne font pas partie des critères de qualité, explique-t-on au Département Environnement & Eau de la direction générale opérationnelle Agriculture et Environnement au Service Public Wallon (SPW). « C’est dans la mer que la pollution augmente, vu l’arrivée des cours d’eau. Les plastiques se fragmentent et forment un nuage de fines particules plastiques qui sont nocives pour le monde marin. Or, pour nos rivières, cette pollution est plutôt visuelle. »

En Région wallonne, les déchets sont récoltés sur les barrages publics et envoyés vers les centres de traitement. De plus, chaque année, dans le cadre des contrats de rivière, 5.000 personnes participent à des opérations « Rivières propres » dans les 215 communes partenaires.

Ph. Commune de Gembloux