En Allemagne, il est interdit de poster une photo de son plat sans l’autorisation du chef

211

Si vous êtes amateur de food porn, la tendance à publier le contenu de vos assiettes sur les réseaux sociaux, méfiez-vous lorsque vous êtes de passage dans un restaurant allemand. En effet, si vous ne résistez pas à l’envie de publier une photo de votre plat de saucisses de Francfort sur Instagram, vous risquez une amende.

En Allemagne, depuis 2013, une décision de la Cour fédérale interdit la publication de la photo d’un plat sur les réseaux sociaux sans l’autorisation du chef ayant cuisiné le plat. En effet, la justice allemande a jugé que cela s’apparentait à une violation des droits d’auteur.

Tous les plats ne sont cependant pas concernés par cette loi puisque cela dépend de leur degré de conception. Un hamburger commandé dans une chaîne de fast food peut sans problème être photographié et diffusé sur Instagram, ce qui n’est théoriquement pas le cas de plats plus sophistiqués. Théoriquement, car depuis que la loi est d’application, aucun restaurateur n’a engagé de poursuites.

Le site allemand de The Local raconte qu’il y a quelques années, un restaurateur avait provoqué un tollé un affichant une pancarte « Veuillez ne pas mettre sur Instagram la nourriture de ce restaurant ». Pour éviter toute mauvaise publicité, il s’était rapidement ravisé ! Dans le nord de la France, le chef étoilé Alexandre Gauthier, du restaurant La Grenouillère, a décidé d’imprimer un appareil photo barré sur sa carte pour décourager les gastronomes connectés.