100.000 personnes attendues ce week-end à Spa pour le GP de F1 de Belgique

Plus de 850 policiers de Wallonie et de Bruxelles veilleront jour et nuit à la sécurité des spectateurs et à la mobilité autour du circuit de Spa-Francorchamps, à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 qui aura lieu le week-end des 22 et 23 août. Des policiers étrangers seront également présents, a annoncé lundi la police fédérale dans un communiqué. 100.000 personnes sont attendues aux abords du circuit.

Pour accéder au site, il est conseillé de ne pas utiliser de GPS aux abords du circuit. Un plan spécial de mobilité a été mis en place et des informations en temps réel seront diffusées via les réseaux sociaux. Différents itinéraires sont prévus en fonction des tickets dont disposent les spectateurs. Pour éviter les files, la police fédérale conseille aux automobilistes d’emprunter la E25-A26 plutôt que la E42-A27, généralement très encombrée lors du Grand Prix de F1.

Vendredi, samedi et dimanche, des services spéciaux de bus seront organisés par les TEC au départ de la gare de Verviers entre 7h30 et 11h30. Les retours sont prévus entre 14h00 et 19h00. De plus, les lignes régulières 294, 395 en direction de Verviers et 744 en direction de Spa seront renforcées au départ de Francorchamps le dimanche à partir de 14h00. Des policiers étrangers viendront prêter main forte à leurs homologues belges. Le dispositif mis en place sera renforcé par une trentaine d’agents allemands, luxembourgeois, français et néerlandais. De son côté, la Croix-Rouge a prévu six postes médicaux et mobilisera 105 secouristes. Onze ambulances seront prêtes à intervenir si nécessaire.