Une caméra installée dans la corne des rhinocéros pour lutter contre le braconnage

289

Les rhinocéros sont en danger et tous les moyens sont bons pour les protéger. Au Kenya, des gardes armés surveillent constamment le dernier mâle rhinocéros blanc du nord au monde. Mais il existe également d’autres dispositifs pour protéger les rhinocéros des braconniers. En Afrique du Sud, l’ONG Protect et l’association Humane Society International testent actuellement le projet RAPID.

Des biologistes britanniques ont mis au point un dispositif 100 % connecté pour surveiller et protéger à distance les derniers rhinocéros de la planète. Parmi les équipements, il y a une indispensable puce GPS, un capteur de rythme cardiaque et une impressionnante caméra embarquée. En effet, les chercheurs ont creusé un petit trou dans la corne du mammifère pour y glisser une micro caméra. Evidemment, l’opération est indolore pour l’animal.

rapidworks

Grâce à ces technologies, les garde-forestiers peuvent localiser l’animal, vérifier les raisons d’élévation de son rythme cardiaque avec la caméra et se rendre rapidement sur place si nécessaire. Le projet est cependant encore au stade de prototype. Mais selon Claire Bass de l’ONG Humane Society International UK, cela pourrait changer la donne dans la lutte dans le braconnage mais aussi être transposé à d’autres espèces en danger.

11760331_745712462207547_6600208933252487290_n

Le chercheur britannique Paul O’Donoghu qui a participé au développement du projet. « Actuellement, un rhinocéros est dépecé toutes les six heures en Afrique. Nous devions trouver un moyen pour protéger efficacement ces animaux. Il faut arrêter ce massacre.« , explique-t-il. Pour présenter son projet et la « rhino cam » au grand public, l’association Protect a également mis en ligne une vidéo compilant différents extraits pris par la caméra installée dans la corne de l’animal.