En visite en Bolivie, le pape François s’est rendu au Burger King

Le pape François s’est envolé dimanche pour Rome, mettant un terme à un périple d’une semaine en Amérique du sud, où il a notamment plaidé pour l’insertion des pauvres dans une économie à taille humaine. Le souverain pontife a parcouru l’Equateur, la Bolivie et le Paraguay, trois pays rarement visités par les chefs d’Etat étrangers à l’Amérique latine.

pape burger king

En Bolivie, l’un des pays les plus pauvres d’Amérique latine, le pape François a demandé un « changement réel » au niveau mondial qui mette « l’économie au service des peuples ». Malgré les positions du pape sur le consumérisme, il a été vu avec toute son équipe au Burger King. Faute de sacristie, l’endroit où un prêtre se prépare avant une cérémonie, lors de la messe en plein air à Santa Cruz, le souvenir pontife a réquisitionné le Buger King du coin.

Nommé, cela ne s’invente pas, « El Cristo », le fast-food a été fermé au public pendant quelques heures pour accueillir le pape et les évêques. Des rideaux blancs ont été installés sur les fenêtres pour leur donner un peu d’intimité. L’histoire ne dit pas si le pape en a profité pour déguster un Whopper, le burger phare de la chaîne américaine. Burger King s’est félicité de cette publicité gratuite en écrivant sur Facebook : « Bienvenue au pape François, merci d’avoir choisi le restaurant Burger King El Cristo comme sacristie. Burger King vous accueille à bras ouvert. »

En avril dernier, les médias italiens avaient annoncé que le pape François, grand amateur de pizza, de pâtes et de desserts devait faire un régime pour perdre les quelques kilos pris depuis son élection.

pape burger king 2