Au Portugal, la police portugaise vend 260 armes aux enchères

Pistolets, revolvers ou fusils de chasse, la police portugaise vend aux enchères 260 armes, saisies lors d’opérations policières, perdues, ou encore remises volontairement aux forces de l’ordre, a-t-elle fait savoir mardi.

La vente, qui a démarré mardi, doit se poursuivre mercredi, a précisé un porte-parole de la Police de sécurité publique (PSP). Le prix de départ a été fixé entre 50 et 200 euros pour chaque arme, selon Pedro Moura, responsable du département des armes et explosifs de la police cité par l’agence Lusa. L’argent récolté servira à financer les services sociaux de la police.

Les acquéreurs doivent impérativement être titulaires d’une licence d’armes, être armuriers ou collectionneurs, ou encore être exemptés d’un tel permis, comme le sont les militaires, les magistrats ou les membres des forces de l’ordre. La PSP, qui vend aussi pour la première fois des armes blanches et des armes de collection, avait réalisé deux ventes de ce type en 2014, qui ont rapporté environ 150.000 euros au total.