Au Kenya, des rangers armés protègent le dernier mâle rhinocéros blanc du nord au monde

342

Depuis le mois de décembre, il ne reste plus que cinq rhinocéros blancs du nord dans le monde et l’extinction de l’espèce est imminente. Parmi les individus restants, il n’y a plus qu’un seul mâle. Sudan est âgé de 43 ans et il vit avec deux femelles, Najin et Fatu, dans une réserve au Kenya. Les deux autres survivantes vivent également en captivité. L’une se trouve au zoo de San Diego, aux Etats-Unis, et l’autre à Dvur Kralove, en République tchèque.

Originaires d’Afrique centrale et de l’Est, ces herbivores imposants ont été décimés par les braconniers, pour les vertus aphrodisiaques attribuées à leur corne, très prisée dans la pharmacopée asiatique. L’espèce a aussi quasi disparu sous l’effet des guerres en Afrique, selon WWF. La dernière chance de ne pas voir cette sous-espèce disparaître à jamais serait de procéder à la fécondation in-vitro des femelles restantes. Mais l’une d’entre elles est trop vieille pour se reproduire et Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du nord, a dépassé l’espérance de vie moyenne de l’espèce. Son sperme n’est donc plus aussi performant qu’auparavant. Les espoirs de voir l’espèce perdurer s’amenuisent au fil du temps.

Mais Sudan n’a pas encore dit son dernier mot et tant qu’il est en vie, il y a de l’espoir. Cependant, il a beau être le dernier survivant de l’espèce, sa corne a toujours autant de valeur pour les braconniers (55.000 euros le kilo). C’est pourquoi, dans la réserve kenyane de 35.000 hectares, plusieurs Rangers veillent à la sécurité des trois rhinos. Pour lutter contre les braconniers, les rangers sont armés et équipés de balises GPS, de drones de surveillance et de chiens entrainés à détecter la présence humaine. En octobre dernier, le porte-parole de la réserve avait déclaré : « Nous allons continuer à faire ce que nous pouvons pour travailler avec les trois animaux restants dans l’espoir qu’un jour nos efforts résultent par la naissance d’un jeune rhinocéros blanc ».

L’Afrique du Sud, qui abrite 80 % des rhinocéros de la planète (soit environ 20.000 individus), est confrontée à l’explosion du braconnage. L’année dernière, 1.215 rhinocéros ont été tués, un record. Plusieurs entrepreneurs sud-africains se sont donc lancés dans la formation de rangers armés pour lutter contre les braconniers.

Rhino-1

Rhino-2

Rhino-3

Rhino-4

Rhino-5

Rhino-6

Ph : DAI KUROKAWA / EPA