L’Ili Pika, un adorable petit mammifère extrêmement rare et menacé d’extinction

Il a une tête d’ours en peluche, des petites oreilles de lapin et la taille d’un chat. Depuis 1983, il n’a été observé que 29 fois, ce qui fait de l’Ili Pika l’un des mammifères les plus rares du monde. Pour la première fois depuis plus 20 ans, le petit animal d’une vingtaine de centimètres a été photographié. Les clichés ont été pris durant l’été 2014 en Chine par Li Weidong de l’Institut d’écologie et de géographie du Xinjiang. Les photos ont été publiées dans le magazine National Geographic qui est revenu sur cet étrange animal.

rare-endangered-animal-teddy-bear-magic-rabbit-ili-pika-china-2

Lei Weidong a découvert ce mammifère par hasard en 1983. Mais aujourd’hui l’Ili Pika est menacé d’extinction. Selon les dernières estimations, il n’en resterait qu’un millier de spécimens. « J’ai découvert cette espèce, et je l’ai vue devenir une espèce en danger. Si j’assiste à son extinction, je me sentirai extrêmement coupable » a déclaré le chercheur à CNN.

rare-endangered-animal-teddy-bear-magic-rabbit-ili-pika-china-4

Depuis la découverte de l’espèce en 1983, la population aurait diminué de 70 %. Le chercheur estime que l’Ili Pika est affecté par le réchauffement climatique. La fonte des neiges perpétuelles l’a poussé à vivre dans les montagnes à environ 4.000 mètres d’altitude, alors que dans les années 80, il vivait 1.000 mètres plus bas. Les chiens de berger et les maladies pourraient aussi être responsables de la disparition de l’Ili Pika.

Li Weidong consacre désormais tout son temps à l’Ili Pika. Il a pris une retraite anticipée pour étudier et essayer de sauver l’animal. Pour cela, il estime que l’Etat chinois établisse une zone protégée pour leur habitat. Il espère également récolter des dons pour aider à les préserver.

150323113142-china-ili-pika-exlarge-169

Ph : Li Weidong