Le pays où l’on travaille le plus en Europe est… la Grèce

Les temps de travail varient fortement en Europe. C’est en Grèce que l’on travaille le plus. Et dans les pays nordiques le moins.

La chancelière allemande, Angela Merkel a rencontré son homologue grec Alexis Tsipras lundi à Berlin. Si la rencontre n’a accouché d’aucune grande décision, elle a néanmoins donné l’occasion aux deux dirigeants d’adoucir les angles, après des semaines de critiques à distance. Lors d’une conférence de presse commune, ils ont appelé à «dépasser les stéréotypes» qui ont miné le dialogue entre les nations européennes, notamment dans la crise de l’euro.

«Les Grecs ne sont pas paresseux et les Allemands ne sont pas responsables de tous les maux de la Grèce. Nous devons travailler dur pour dépasser ces stéréotypes», a déclaré Alexis Tsipras. À ce sujet, les chiffres de l’OCDE lui donnent raison. Loin du cliché du «Grec paresseux» évoqué par certains médias, il apparaît que la Grèce est le pays où le temps de travail hebdomadaire est le plus important (42,1 h). C’est aux Pays-Bas, un pays souvent mis en avant pour sa qualité de vie, que l’on passe le moins de temps au travail, avec une moyenne de 30 h par semaine. La Belgique se trouve en milieu de peloton, avec 37,2 h. Dans l’ensemble, les pays du nord du continent (Danemark, Suède, Finlande, Allemagne) affichent des temps de travail plutôt réduits par rapport à leurs voisins.

Loin de clichés encore, les pays d’Europe du Sud affichent globalement des moyennes élevées: 38 h en Espagne, et plus de 39 au Portugal. De quoi donner raison aux deux dirigeants dans leur appel à des points de vue plus pondérés. Angela Merkel a d’ailleurs conclu en disant croire que «les divergences d’opinion peuvent se muer en convergence».