Test : Ori and the Blind Forest – Xbox One

Certains l’annoncent déjà comme le jeu de l’année. Mais ne le cherchez pas de les rayons, Ori and the Blind Forest est uniquement disponible en téléchargement sur Xbox One et sur PC. Loin des grosses productions, il propose des graphismes chatoyants et un univers féérique. Mais ne vous fiez pas aux apparences, c’est un jeu exigeant qui vous donnera du fil à retordre.

Ori and the Blind Forest est un jeu de plateforme en 2D développé par Moon Studio. Une violente tempête a dévasté la forêt imaginaire de Nibel. Les éléments se déchaînent et d’étranges créatures hostiles ont envahi les lieux. Dans cette fable magique et écologique, Ori, une petite créature blanche, devra prendre son courage à deux mains pour sauver sa forêt. Vous devrez le faire progresser en débloquant des nouvelles capacités. Il faudra ensuite maitriser les nouveaux pouvoirs acquis et en faire bon usage pour avancer dans l’aventure. Le petit animal faible et fragile deviendra de plus en plus puissant au fil du jeu.

Ori and the blind forest (2)

La direction artistique du jeu est magnifique. Graphiquement, Ori and the Blind Forest ressemble à une fresque vivante. Les graphismes mêlent illustrations peintes à la main et animation méticuleuse des décors et des personnages. Le jeu est un véritable hommage aux films d’animation. Les producteurs admettent d’ailleurs s’être inspirés des studios Disney et Pixar. Du côté sonore, la bande originale du jeu n’est pas en reste puisque la musique a été enregistrée par un orchestre symphonique. Les compositions classiques amplifient l’émotion transmise par le jeu.

Mais ne vous fiez pas aux apparences. Derrière son univers mignon et coloré, se cache un jeu technique et exigeant, loin d’être un joli conte pour enfants. Il ne faudra pas avoir peur de perdre et se perdre pour venir à bout d’Ori and the Blind Forest. Car malgré que le jeu soit en deux dimensions, les chemins possibles sont multiples. En haut, en bas, à gauche ou à droite, il faudra souvent consulter la carte pour s’y retrouver. Ceux qui ne le connaissent pas feront aussi connaissance avec le concept du « Die and retry ». Pour réussir, vous devrez sans cesse mourir et recommencer. Il faudra donc faire preuve de beaucoup de patience et d’habileté pour venir à bout de l’aventure.

Ori and the blind forest (12)

Avec son univers féérique, ses graphismes soignés et colorés, sa bande-son de haute volée et son scénario poétique, Ori and the Blind Forest semble touché par la grâce. Mais la difficulté du jeu risque d’en rebuter certains. Le défi est donc de taille, mais ceux qui le réussiront en tireront une grande satisfaction. Ori and the Blind Forest est disponible sur PC et Xbox One au prix de 20 €. Cette petite pépite vous offrira environ 10 heures de jeu et beaucoup de fil à retordre.