Portugal : Un coiffeur accepte les chiens mais pas les femmes

Voici une blague de mauvais goût qui dure depuis des mois et qu’un coiffeur portugais ne semble pourtant pas regretter malgré les protestations. Lors de l’ouverture de son nouveau salon de coiffure à Lisbonne, cet homme a décidé d’afficher une drôle de pancarte machiste sur la devanture de son établissement. Sous l’image d’un homme, on peut lire « Je peux entrer », sous celle d’un chien « … moi aussi », mais sous celle d’une femme « Je ne peux pas ».

Devant la polémique naissante, le fondateur du salon s’était défendu en indiquant que c’était « de l’humour ». Mais le quotidien Diário de Notícias s’empara de l’affaire en titrant : « Ce coiffeur laisse les femmes à la porte, discrimination ou marketing ? ». Malgré les nombreuses réactions négatives, cela n’a pas empêché le salon de coiffure de continuer à afficher cette pancarte sur sa porte.

img_20150110_185822

Le 21 février dernier, un collectif féministe a décidé de mener une action contre le salon dans le but de « mettre un terme à ces insanités ». Dans une vidéo publiée sur YouTube, on peut voir le collectif masqué envahir les lieux. Mais cet « assaut » divise pourtant les internautes portugais, comme en témoignent les nombreux pouces vers le bas sous la vidéo. De son côté, le coiffeur a indiqué sur Facebook : « Malgré tous les haineux et les invasions, nous continuerons à travailler avec nos uniformes et nous ne porterons pas de gilet pare-balles. » Discrimination pour les uns, opération marketing pour les autres, la pancarte continue de diviser le Portugal. Pendant ce temps-là, elle reste toujours affichée sur la porte du salon.

barber2

Ph : Obeissancemorte