Environ 600 Belges mis sur écoute chaque mois

En 2014, 600 Belges en moyenne ont été mis sur écoute par un magistrat chaque mois, alors qu’ils étaient environ 450 à l’être en 2010, lit-on lundi dans La Dernière Heure. Ce phénomène s’explique avant tout par la hausse du nombre de dossiers de terrorisme en lien avec la menace islamiste. Le nombre d’écoutes effectuées par la police a doublé en 7 ans. De 3.603 en 2007, on est passé à 5.390 en 2010 et à plus de 7.200 en 2014.

La facture des écoutes était de 12,9 millions en 2011. En 2013, la justice a payé plus de 14 millions d’euros aux opérateurs pour les écoutes téléphoniques. Et le montant devrait dépasser les 15 millions en 2014.