Halles de Schaerbeek: Le crowdfunding, un mode de financement qui rassemble

Ce week-end a eu lieu la deuxième édition d’Europe Refresh, le salon européen du crowdfunding. Cet événement, organisé par les Halles de Schaarbeek, KissKissBankBank et Le Carreau du Temple, a mis en avant une quarantaine de projets imaginés pour améliorer nos lendemains. Depuis vendredi, une campagne de financement participatif est lancée pour chaque projet. Metro a rencontré un des deux initiateurs du projet «<Au Marché Noir», Martin Ringlet.

 

Pourquoi participer à une campagne de crowdfunding?

«Ce qui me plaît avant tout, c’est le soutien de la communauté. Faire partie d’une campagne de crowdfunding me permet de demander à d’autres personnes si mon idée est bonne, si elle leur plaît et par la suite, si ces personnes sont prêtes à investir. C’est une sorte de pré-évaluation de ton projet. Et puis, quand tu es entrepreneur, tu es souvent seul avec ton projet, confronté à beaucoup de difficultés. Avec un salon comme celui-ci ou avec une campagne, cela permet d’avoir des gens qui te motivent et qui te donnent confiance. »

À quoi vous servira l’argent récolté?

«Pour monter notre projet, nous avons besoin de 150.000 €. Pour ce qui est du financement participatif, nous espérons recevoir 6.000 € et nous avons 70 jours pour y arriver. Cet argent servira à un point particulier<UN>: l’achat d’une hotte respectueuse de nos voisins. Bien entendu, si nous dépassons cet objectif, nous avons déjà en tête d’autres investissements éventuels.»

Pourquoi avoir choisi 70 jours de campagne?

«La plateforme nous permettait de choisir la durée de la campagne. Notre contrat nous imposait juste de la commencer le 3 octobre. Nous avons choisi 70 jours. De cette manière, la date de clôture est assez proche de Noël et nous pensons qu’offrir une participation à un projet innovant peut être un très chouette cadeau de Noël. De plus, le but n’était pas de choisir une durée de campagne trop longue. Au plus courte est ta campagne, au plus riche elle est.»

Que se passe-t-il si vous n’atteignez pas votre objectif en 70 jours?

«Tous les KissBankers seront remboursés.»

 

 

Quelques exemples de projets présents le week-end passé à Europe Refresh…

Au Marché Noir: Jérôme et Martin lancent un comptoir de plats du jour à emporter composés de produits de derrière les fagots. Ils travailleront avec des producteurs engagés et respecteux. Le mot d’ordre de ces jeunes bruxellois: le circuit court!

 

A-POISSONA-VEGGIE

Foodwe.org: C’est une plateforme internet des dons alimentaires qui offre aux professionnels de l’alimentation la possibilité d’offrir des aliments invendus et encore consommables à des associations caritatives.

Jetlag: Les projets d’Europe Refresh ne sont pas seulement des projets culinaires. Ce sont aussi des projets culturels comme ce que nous propose cette compagnie de Théâtre ChaliWaté avec son spectacle JETLAG.

JET-LAG-kisskiss_web-1408711590

Co-oking: Un espace de co-working culinaire pour tout les entrepreneurs des métiers de bouche (pâtissiers, traiteurs, food trucks, chefs…) qui sera lancé début 2015, à Anderlecht, voilà ce que nous proposent quatre Bruxellois plus que motivés.

 

[followbutton username=’MaitHamouchi’ count=’false’ lang=’fr’ theme=’light’]

 

Pour soutenir les projets : www.kisskissbankbank.com

www.halles.be/fr/150/Europe-Refresh-II

 

Copyright: Photos D.R.