Cuba interdit les parfums « Hugo » (Chavez) et « Ernesto » (Che Guevara)

A Cuba, une entreprise pensait avoir une idée révolutionnaire en lançant les parfums « Ernesto » et « Hugo ». Derrière ces deux prénoms, il y avait un hommage à peine caché à Che Guevara et à Hugo Chavez. Présentés à La Havane mercredi dernier, ces parfums n’ont pas tardé à faire réagir le gouvernement cubain. Celui-ci n’a visiblement pas apprécié le clin d’œil en dénonçant « un comportement irresponsable ».

Un communiqué du Conseil des ministres publié ce samedi 27 septembre précise : « Pour cette grave erreur, les mesures disciplinaires qui s’imposent seront prises. Des initiatives de cette nature ne seront jamais tolérées par notre peuple ni par le gouvernement révolutionnaire. »

Le laboratoire cubain Labiofam avait développé la formule de ces parfums pendant 18 mois avec l’aide de l’entreprise française basée à Grasse, Robertet. Prévus pour être commercialisés au printemps 2015, les parfums « Ernesto » et « Hugo » tombent à l’eau.

Ph : Franklin Reyes / AP / SIPA