Bavarder avec des inconnus dans les transports est bon pour le moral

Les trajets interminables et les transports en commun bondés du matin sont une vraie corvée? Nous avons trouvé comment rentabiliser votre temps ! Selon une étude dévoilée dans le Journal of Experimental Psychology: General, des chercheurs de l’Université de Chicago Booth School of Business ont découvert que la majorité des personnes qui bavardent avec des inconnus dans les transports se sentent mieux après l’avoir fait. « Les déplacements en transport en commun sont généralement reconnus comme une des expériences les plus désagréables de la vie quotidienne », explique Nicholas Epley, un des chercheurs de l’étude. « Ce que notre étude semble suggérer, c’est qu’un des remèdes à cette désagréable expérience est probablement assis juste à côté de nous. »

Les chercheurs ont ainsi étudié le comportement des utilisateurs de tous les différents transports en commun, allant du train au taxi, en passant par les bus. Durant l’étude, réalisée à Chicago, certains navigateurs ont surpassé leur timidité en bavardant avec des inconnus, tandis que d’autres ont simplement vaqué à leurs occupations jusqu’à  leur destination.

Le résultat est clair : les passagers ayant adressé la parole à leur voisin durant leur trajet sont plus positifs que ceux ne l’ayant pas fait. En effet, selon l’étude, une discussion avec un inconnu est une expérience bénéfique pour le naviguateur. En plus de stimuler la productivité, parler à son voisin de bus pourrait améliorer le bien-être des deux interlocuteurs par le seul fait d’établir des liens dans des situations où la solitude semble la seule issue.

Les chercheurs affirment que la raison pour laquelle davantage de connexions ne sont pas établies lors de trajets est que les gens croient que les autres ne souhaitent pas entrer en contact. Alors, tentons de changer cette norme, et améliorons la vie de notre voisin de métro en lui faisant un brin de causette !