Une fillette survit pendant onze jours dans la forêt grâce à son chien

Une petite fille russe de presque quatre ans, portée disparue fin juillet dans la taïga sibérienne, a été retrouvée vivante onze jours plus tard grâce à son chiot qui a mis les secouristes sur sa piste.

Karina, âgée de 3 ans et sept mois, avait quitté le 29 juillet son village, Olom, situé dans la république russe de Iakoutie (Extrême-Orient), pour aller se promener avec son chiot dans la forêt alentour, infestée de loups et d’ours. Ce n’est qu’au bout de quelques jours que sa mère, qui pensait que sa fille avait rejoint son père, parti lutter contre les incendies touchant une autre région de Sibérie, a donné l’alerte.

Les autorités locales ont alors lancé une vaste opération de recherches, réunissant plus de cent volontaires qui, munis de fusils de chasse pour se défendre en cas d’attaque d’ours, ont quadrillé les environs du village pendant plus d’une semaine. Alors que les secouristes et la famille de la petite fille avaient perdu tout espoir de la retrouver, le chiot avec lequel elle avait disparu est revenu à la maison de ses parents, et les a aidés à retrouver sa trace.

«Nous espérions que le chien était resté avec Karina pour lui tenir chaud pendant les nuits, quand la température tombe plus bas que zéro degré», a expliqué Afanassi Nikolaïev, secouriste volontaire, dans une interview à la chaîne de télévision russe NTV. «Quand nous avons appris que l’enfant avait disparu, nous avons tout quitté et nous avons rejoint la battue», a raconté Artiom Borisov, 21 ans, qui a retrouvé la fillette le 9 août. «C’est un vrai miracle. Je l’ai vu assise dans les hautes herbes. Quand elle m’a aperçu, elle a tendu ses mains vers moi en pleurant. Elle était faible, pâle, émaciée. Elle m’a immédiatement demandé de la nourriture et de l’eau».

La santé de la petite fille, actuellement en soins intensifs, n’est pas en danger, ont indiqué les médecins qui l’ont prise en charge.

Découvrez la vidéo du sauvetage :