De nouveaux robots plus vrais que nature

Au Japon, le musée de Miraikan (musée national des sciences émergentes et de l’innovation) à Tokyo, s’est doté de nouveaux robots androïdes humanisés. Hiroshi Ishiguro, expert en robotique et professeur à l’Université d’Osaka explique que ces derniers peuvent être très utiles dans les recherches concernant les interactions entre les êtres humains et les robots. « Fabriquer des androïdes permet de mieux comprendre comment explorer l’être humain, en examinant la question de ce qu’est l’émotion ou ce qu’est l’inconscience », rajoute-t-il.

Ces robots, faits de muscles artificiels et d’une peau en silicone, ont une taille humaine. Lors d’une démonstration au musée de Tokyo, les invités ont pu les voir en pleine action. Le détail marquant réside dans le fait que leurs lèvres bougent en même temps que la voix-off. Actuellement, ces nouveaux androïdes ont l’apparence de jeunes filles. Cependant, il existe déjà une grande variété de voix permettant ainsi à la machine de passer en quelques secondes, d’une voix très masculine à une voix très douce et féminine. Les robots ont également été programmés afin de pouvoir contracter leurs sourcils selon les émotions. Ils clignent aussi des yeux et balancent la tête de droite à gauche de manière « naturelle ».

Pour le professeur Ishiguro, le Japon est bel et bien le leader mondial en terme d’innovation dans la technologie des robots de compagnie. Cependant, il admet volontiers que son pays se retrouve derrière les États-Unis en ce qui concerne l’évolution des robots militaires. Après plus de 20 années de recherche, le scientifique et son équipe sont heureux d’être sur le point de créer des robots qui se rapprochent dangereusement de l’aspect humain.

 

1403619126299_wps_5_epa04276881_Japanese_robo 1403619155296_wps_7_epa04276876_Japanese_robo 1403619284809_wps_20_epa04276879_Girl_android_

1403663516082 1403663516376

Rédaction en ligne

 

Ph: Daily Mail, Philly