Ikea veut donner une seconde vie à vos meubles

Olivier Baraille, directeur Belgique Ikea

Un Belge sur deux jette ses vieux meubles après usage ou les stocke dans son grenier. «Trop de meubles terminent inutilement comme déchets», déplore Olivier Baraille, directeur d’Ikea Belgique.

 

Vous voulez réduire la production de déchets des magasins Ikea (voir ci-dessous). D’où vient ce projet?

«Ikea a toujours été sensible à la question environnementale. Il y a 20 ans, nous proposions déjà un cadre photo en métal. Il était fabriqué à partir des rebus de la construction des pare-chocs d’une usine Volvo. C’était très pragmatique. Les temps ont changé, et à peu près tout le monde est désormais conscient du besoin de prendre soin de notre environnement.»

Désormais, le développement durable va plus loin que la revalorisation de quelques produits…

«Nous voulons donner une seconde vie à nos produits. Jusqu’ici, après usage, ils allaient souvent à la poubelle. Nous allons aider nos clients à les réparer ou les relooker. S’ils n’en veulent plus, ils pourront les échanger contre des bons d’achat, ou bien les donner à des associations.»

De tels projets sont bons pour l’image du groupe?

«Ce n’est pas qu’une question d’image. On sait qu’un belge sur quatre stocke ses meubles au grenier. Cela ne peut pas durer éternellement, car la surface des habitations est appelée à diminuer. Nos clients vont donc avoir un problème. Je préfère que ce soit nous qui lui apportions une solution plutôt que nos concurrents.»

Ikea peut-il y gagner financièrement?

«Pour la première fois, je n’ai pas fixé d’objectif chiffré de retour sur investissement à ce programme. En agissant de la sorte, nous voulons donner une satisfaction à nos clients. Tant mieux si à terme cela peut représenter un avantage concurrentiel.»

Camille Goret

[followbutton username=’Camille_Goret’ count=’false’ lang=’fr’ theme=’light’]

– Des solutions pour réduire les déchets. Ikea propose cinq options pour offrir une seconde vie à ses meubles.

– Réparation: Les clients peuvent venir chercher gratuitement des pièces de rechange pour réparer un meuble cassé. Plus durable, et plus économique, que de racheter l’ensemble.

– Relooking: Certains meubles lassent. Il y a pourtant mille façons de leur donner une seconde vie. Ikea propose depuis hier des workshops gratuits avec des décorateurs d’intérieur.

-Don: A partir de fin juin, les Petits riens, la Ressourcerie du pays de Liège, ou Kringwinkel s’installeront une fois par semaine sur les parkings de la chaîne pour reprendre les meubles usés.

-Echange: Ikea ouvre un coin «bonnes affaires» dans ses magasins. Selon son état, un meuble peut être repris contre un bon d’achat.

-Reprise: A la livraison d’un produit, il est possible de faire reprendre l’ancien.  Ils seront ensuite donnés aux associations partenaires pour revente, ou recyclés.