L’homme le plus vieux du monde décède à 111 ans

Il ne buvait pas d’alcool, faisait toujours de l’exercice et avait publié un livre à 92 ans. À 111 ans, Alexander Imich, qui « n’aurait jamais cru vivre si vieux », s’est finalement éteint le 8 juin à New York. Né en 1903, il était reconnu comme l’homme le plus âgé du monde par le Guinness World Records depuis le 8 mai 2014.

Alexander Imich a eu une vie impressionnante. Dans les années 1950, il avait émigré de la Pologne aux Etats-Unis. Il parlait cinq langues et avait travaillé comme chimiste et parapsychologiste. Lui et sa femme n’ont jamais eu d’enfants. Il a donné son corps aux Mount Sinal Medical Center, pour qu’il soit utilisé pour faire avancer la science.

Le prédécesseur d’Alexander Imich, l’italien Arturo Licata, est décédé le 24 avril, à 111 ans et 357 jours. Le successeur du recordman polonais est né seulement un jour après lui. Il s’appelle Sakari Momoi et vit au Japon.

La longévité de ces messieurs peut sembler incroyable. Pourtant, la personne la plus vieille de l’humanité n’est pas un homme, mais une femme. Misao Okawa, elle aussi japonaise, est âgée de 116 ans.

Photo : Guinness World Records