CookApp, l’appli pour transformer son appartement en restaurant

61

Salade de fruits de mer, bruschetta et croquants de saumon, gnocchi et tarte au citron: le temps d’une soirée, Giuseppe a transformé son appartement new-yorkais en petit restaurant, pour le plus grand plaisir de ses huit hôtes.

Pour 60 dollars par personne, Giuseppe Marrone et son amie Chiara Mortaroli proposent un menu en trois plats, accompagné de vins et de cocktails, à huit inconnus, attirés dans la cuisine de Giuseppe grâce à une application créée en Argentine fin 2013 et disponible à New York depuis février, qui met en relation fans de cuisine et fins gourmets.

« J’adore rencontrer des gens d’horizons différents, surtout de cultures différentes, et quand Chiara m’a parlé de ça, j’ai dit allons-y », explique Giuseppe, 29 ans, qui a un temps travaillé au Ritz et espère devenir restaurateur. Chiara, 28 ans, employée d’une galerie dans le quartier de Chelsea, en est déjà à sa deuxième réception et elle a déjà été elle-même l’hôte de deux autres dîners.

Les deux jeunes gens papillonnent dans la cuisine, préparant gnocchis et tartes au citron tout en remplissant les verres de leurs clients d’un soir et en tâchant de leur apprendre leurs petits secrets. Chacun repartira d’ailleurs avec la recette des gnocchis et de la tarte, sur un petit parchemin délicatement enroulé.

« Giuseppe vous donne vraiment l’impression que vous faites partie de sa vie, j’ai trouvé ça génial », se réjouit Lauren Ruotolo, venue de Gramercy Park pour goûter une nouvelle expérience dans un autre quartier de la ville. Jeni Kreiger aime dîner de temps à autre dans les meilleurs restaurants de New York. Mais l’aventure vécue chez Giuseppe, plus intime, l’a emballée: « J’ai déjà refait les gnocchis chez moi, c’était excellent, mon petit ami a trouvé ça incroyable (…). Et j’ai pu faire la roue sur la terrasse avec Roberth (un autre des hôtes de Giuseppe), on ne peut pas faire ça dans un restaurant !« .

Une cinquantaine de dîners ont été organisés à New York depuis le lancement de CookApp en février, résume auprès de l’AFP son cofondateur Pedro Rivas. Dans une ville qui accueille en permanence de nouveaux arrivants, les meilleurs clients pour CookApp sont justement ceux qui viennent d’arriver. « CookApp permet de connecter des gens qui ne connaissent pas grand monde dans la ville », assure Pedro Rivas.

Pour pouvoir accueillir des gourmets chez eux, les apprentis chefs doivent d’abord déposer une demande et recevoir l’approbation du site. « On recherche trois choses: la propreté et le sécurité, des capacités en cuisine et, le plus important, de bons hôtes », résume Pedro Rivas. Après le dîner, une note est attribuée au restaurateur d’un soir: dans 95% des cas, quatre ou cinq étoiles sur un maximum de cinq, se réjouit le cofondateur du site.

SHARE