L’homme le plus vieux du monde meurt, un autre affirme avoir 179 ans

L’Italien Arturo Licata, considéré comme l’homme le plus vieux du monde, est décédé à l’âge de 111 ans et 357 jours, rapporte vendredi Anthony Croes-Lacroix, correspondant belge du Gerontology Research Group (GRG). Arturo Licata était né le 2 mai 1902 en Sicile et est décédé le 24 avril dans cette même région, à Enna. Il avait quatre frères et deux soeurs, et il était le père de sept enfants. Arturo Licata était officiellement reconnu comme le doyen masculin de l’humanité depuis le 13 septembre 2013. Son « règne » aura donc duré 223 jours. Les funérailles de M. Licata auront lieu samedi. Selon le Guinness World Records, la doyenne de l’humanité est la Japonaise Misao Okawa, qui a fêté ses 116 ans en mars dernier.

Le Polonais Alexander Imich est désormais l’homme le plus vieux du monde. Né le 4 février 1903 à Czestochowa, il est aujourd’hui âgé de 111 ans et 80 jours, et réside à New-York. Pourtant selon le site World News Daily Report, l’homme le plus vieux du monde pourrait en fait être un indien, Mahashta Mûrasi. Le résident de Vârânasî  affirme avoir 179 ans. Il aurait ainsi un certificat de naissance et une carte d’identité qui confirmerait le fait qu’il soit né le 6 janvier 1835 sans pour autant qu’aucun examen médical ne puisse le confirmer. Le dernier docteur qui aurait pu avoir des informations plus précises est décédé en 1971.

L’homme affirme qu’il vit depuis tellement longtemps que ses arrières-petits-enfants sont décédés depuis des années déjà. Celui-ci pense même qu’il a été oublié par la mort. Si son âge s’avère vrai, il serait ainsi non seulement l’homme le plus âgé sur terre mais également le plus vieux qui ait jamais vécu.

Mahashta Mûrasi

untitled

 

Photos: 20minutes/ Zejournal