Vous dormez peu ? Préparez-vous à perdre vos neurones

Vous avez pour habitude de vous coucher tard et de vous lever tôt ? Même si vous ne sentez plus la fatigue elle est bien là et aurait des effets néfastes sur votre santé. C’est ce qu’affirme une étude de l’Ecole de médecine de l’université de Pennsylvanie qui atteste que le manque de sommeil entraînerait une perte de neurones.

Pour arriver à cette conclusion des souris ont été utilisées comme cobayes. Ces dernières ont été forcées à ne dormir que durant quatre à cinq heures sur 24 heures. Une expérience qui a permis de constater la disparition de 25% des cellules nerveuses du cerveau, rapporte la BBC qui reprend la recherche publiée dans le Journal of Neuroscience. Selon Medical Xpress cité par le site Slate, il s’agirait plus particulièrement des neurones locus coeuruleus, dont la disparition accélèrerait les maladies comme Alzheimer ou Parkinson. «Le manque de sommeil sur une durée prolongée est lié aux dommages, ou à la perte, de neurones essentiels pour la vivacité et pour des capacités cognitives optimales, les neurones locus cœuruleus», explique le site.

Les chercheurs ajoutent pourtant qu’il faudrait plus de recherches pour affirmer que les personnes qui manquent de sommeil pourraient être victimes de dommages permanents. Pour le professeur Sigri Veasey du Centre du sommeil et de la neurobiologie circadienne à l’école Perelman, bien que l’expérience ait été réalisée sur des animaux nous devons examiner cela avec prudence pour les humains.