Un océan sous la terre ?

D’importantes quantités d’eau seraient présentes dans le manteau terrestre. C’est ce que révèle une étude de Graham Pearson, de l’université d’Alerta au Canada après la découverte et l’analyse d’un diamant provenant des profondeurs de la Terre, le ringwoodite. Cette inclusion microscopique contenant 1.5% de son poids en quantité d’eau permettrait d’affirmer qu’il y aurait bel et bien de l’eau dans une zone de transition, entre 410 et 660 kilomètres, sous nos pieds. Selon lui, « Cette zone particulière de la Terre, la zone de transition, pourrait renfermer autant d’eau que tous les océans réunis », et serait « Une des raisons pour laquelle la Terre est une planète aussi dynamique est la présence d’eau à l’intérieur ».

Cette zone de « transition » contenant de l’eau se trouverait entre la partie supérieur et la partie inférieur du manteau dont la profondeur est de 2900 kilomètres. La découverte de cette ringwoodite est une nouveauté puisque il s’agit à la base d’un minéral appelé l’olivine et contenu dans le manteau supérieur. Celui-ci se transforme sous l’augmentation de la pression et de la profondeur pour devenir de la wadsleyite entre 410 et 520 km et de la ringwoodite entre 520 et 660 km, contenant dans ce dernier état de l’eau.

Ce morceau de ringwoodite a été découvert en 2009 par l’équipe de Graham Pearson et analysé pendant plusieurs années. C’est dans une roche volcanique qu’il est d’ailleurs arrivé à la surface de la Terre. Comme l’explique Hans Keppler, de l’Université de Bayreuth en Allemagne, dans la revue Nature: « Jusqu’à aujourd’hui, personne n’avait jamais vu de la ringwoodite du manteau de la Terre, même si les géologues étaient persuadés de son existence ». Selon l’équipe de Graham Pearson, il ne s’agit pourtant pas d’eau sous forme liquide mais bien contenue dans un minéral bien particulier. Néanmoins, il reste à savoir si le minéral découvert permet d’établir une généralité concernant la zone de transition qui se trouve dans le manteau terrestre.

 

gem-650