Super Mario c’est bon pour le cerveau

Super Mario, l’un des jeux incontournables, de plusieurs générations augmenterait la matière grise du cerveau. C’est du moins ce que rapporte les scientifiques de l’institut Max Planck et de l’Université de médecine St. Hedwig-Krankenhaus, en ayant observé un groupe de personnes jouer à Super Mario 64 pendant 30 minutes et en comparant l’analyse de leur cerveau avec celle d’autres personnes. Une croissance de la matière grise qui serait proportionnelle au plaisir de jouer. Les chercheurs vont encore plus loin en affirmant que ceci permettrait également de soigner des maladies comme « les troubles psychiatriques à des régions altérées du cerveau, comme la schizophrénie ou la maladie d’Alzheimer ».