Ring d’Anvers: accord sur le bouclage Oosterweel

28

Le gouvernement flamand et les groupes d’actions ont conclu un compromis historique sur l’Oosterweel, le bouclage du ring d’Anvers.

Le gouvernement flamand, la ville d’Anvers et les associations de riverains ont conclu un accord attendu de longue date sur le bouclage du ring d’Anvers et les contournements autoroutiers au large de la métropole. Ce lui-ci prévoit notamment de couvrir une partie du ring d’une zone verte, pour 1,25 milliard € dans un premier temps. Cet accord permet de suspendre plusieurs procédures (Conseil d’État, consultation populaire) que les associations de riverains avaient menacé d’intenter si elles n’étaient pas entendues.

Au final, les parties prenantes se sont accordées sur une idée lancée le mois dernier à peine, celle d’un «tracé portuaire radical» qui délestera le ring du trafic de transit. A l’est d’Anvers, une jonction reliera l’E313 à l’E19. Ce tracé autoroutier sera prolongé au nord-ouest par le renforcement du contournement nord, entre l’E34 et l’A12, grâce notamment à un nouveau tunnel.

Le bouclage du ring (la liaison «Oosterweel» proprement dite) sera ainsi cantonné au trafic local, selon une formule «light» qui fera la part belle aux modes de transport alternatifs (vélo, transports en commun).

Originalité du projet, la partie sud du ring sera couverte d’une zone verte. Un budget de 1,25 milliard € sera constitué pour la première partie des travaux. La Ville et le Port d’Anvers se sont engagés pour 250 millions €. Un concours d’architecture permettra de déterminer quelle partie sera couverte en premier lieu.

SHARE