L’incendie d’une chargeuse « menace aussi les négociations du plan social »

L'incendie d'une chargeuse

L’incendie d’une chargeuse sur pneus stationnée dans une des cours de l’usine Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi), vendredi matin, menace le personnel « dans son intégrité physique mais aussi dans la négociation du plan social, voire dans les opportunités de reconversion du site », a réagi la direction, qui avait annoncé l’incident. Cette dernière est déterminée à identifier les auteurs des faits et à les licencier pour faute grave. Selon la direction, les pompiers de Charleroi ont dû intervenir pour éteindre le feu. Aucun blessé ni dégâts apparents au bâtiment de production situé à proximité ne sont à déplorer.

Le 6 février dernier, un engin mécanique avait déjà été endommagé. A la suite de cet incident, Caterpillar SARL, l’entreprise de droit suisse qui est le donneur d’ordre de l’usine carolorégienne, avait adressé une mise en demeure, réclamant à l’entreprise belge un retour de la sécurité et le respect de ses engagements contractuels en termes de production et d’expédition.

En cas de non-rétablissement des conditions de sécurité, Caterpillar SARL avait alors évoqué la possibilité « de mettre un terme immédiat au contrat » qui lie les deux entités du groupe.

Caterpillar SARL a été informée du nouvel incident, précise la direction belge.

Source: Belga

 

SHARE