Metro Diversity : FMDO illumine de couleurs la ville

Ph. FMDO

Notre série Metro Diversity vous invite chaque semaine à découvrir le travail d’une association mettant en valeur la diversité bruxelloise. Cette semaine, faites connaissance avec les bénévoles de FMDO. 

Bruxelles compte énormément d’habitants d’origine étrangère. Beaucoup unissent leurs efforts pour apprendre à se connaître, créer des lieux de rencontre ou partager leur bagage culturel. Et tout cela crée à Bruxelles un riche éventail d’activités.

Un peu plus de 60% des Bruxellois ne sont pas d’origine belge. Ils viennent de pays très divers comme le Maroc, le Congo, la Somalie, l’Albanie, l’Afghanistan… Dans ce contexte, des bénévoles des différentes communautés ont fondé des organismes dont les noms ont parfois une consonance exotique, comme «Alafia» qui se consacre à la culture togolaise ou «Matissa» qui organise des ateliers de percussions.

FMDO est une coupole chapeautant 57 associations de ce genre dans notre capitale. « L’engagement est très divers. Certaines aident les nouveaux arrivants en leur faisant connaître Bruxelles et en les guidant tout au long du parcours administratif qu’ils doivent accomplir. D’autres sont axées sur les actions de solidarité. Elles ont aussi souvent pour but de transmettre aux jeunes générations une part de leur propre culture. Comme les bénévoles proviennent de leur propre communauté, ils peuvent atteindre plus facilement les gens», explique Johanna Biesmans de FMDO. En 2014, FMDO a remporté un prix d’action socio-culturelle auprès des adultes (Vlaamse Prijs voor Sociaal-Cultureel Volwassenenwerk), décerné par le ministre flamand de la culture, Sven Gatz.

Un réseau

Les activités revêtent une dimension sociale. Ce sont surtout les femmes et les seniors qui se retrouvent isolés parce qu’ils n’ont pas de réseau ici. Le «Hadjats Club» est un petit groupe de femmes marocaines qui se réunit chaque semaine. «Ces dernières années, elles ont vécu un processus de croissance, on peut donc aussi parler d’émancipation. Ces femmes établissent même un ordre du jour et se soutiennent si nécessaire. Leur autonomie grandit», poursuit Johanna Biesmans. Et il y a encore d’autres projets. «Partage en couleurs» et «Inaya» s’adressent aux femmes, aux personnes âgées et aux jeunes qui se retrouvent dans une situation fragilisée. Inaya organise entre autres des petits déjeuners bio, des sorties culturelles, des groupes de conversation. Ces bénévoles ont gagné en 2014 le DIWAN Award de l’association de l’année (Vereniging van het Jaar). Ils abordent régulièrement des thèmes spécifiques: l’écologie cette année, la radicalisation l’année passée. «La pièce de théâtre que les jeunes ont créées à propos de leurs racines était passionnante. Ils ont fait appel à l’expérience de la génération plus âgée, ce qui a donné une belle interaction.» «Ardaps» s’adresse aux seniors et propose des cours de néerlandais, mais mène aussi un travail de fond sur le rôle de la culture dans la vie des seniors ou l’évolution du vêtement traditionnel.

Ph. FMDO

Des récits véridiques

FMDO vise à renforcer les associations via l’échange d’expériences, des formations et un soutien logistique. Ce qui leur permet – via FMDO – de démarrer ensemble de nouveaux projets. L’année passée, elles ont notamment travaillé sur le thème des rituels de la naissance avec le projet «Hallo baby». Des femmes de différentes cultures racontaient comment est vécue la naissance d’un enfant chez elles. Ce projet a débouché sur une exposition qui a pris forme en collaboration avec LECA et Gezinsbond (ligue des familles néerlandophone). Par ailleurs, FMDO forme les bénévoles pour en faire des guides avec le projet «Twee (t)huizen, éen gids». Ceux-ci présentent le quartier dans lequel ils habitent et racontent comment la vie s’y déroule. Les guides parlent aussi du pays dont ils sont originaires. «Les promenades sont ouvertes à tout le monde. Nous remarquons que les Flamands n’ont pas toujours une image réaliste des diverses populations à Bruxelles. Mais les récits personnels des guides leur permettent de découvrir des histoires véridiques.»

Visibilité

«Comme il n’est pas évident de faire connaître notre offre en dehors de nos propres membres, nous avons lancé « Scan4diversity.be ». Ce site web présente un bel aperçu des nombreuses initiatives bruxelloises. La personne qui habite ou travaille à Bruxelles peut facilement y découvrir ce qu’il y a à vivre dans son quartier ou ailleurs. On peut par exemple ces jours-ci passer à une fête de nouvel an Amazigh qui est chaque fois célébré avec un musicien, un repas et des vêtements traditionnels ». L’inverse se produit aussi: FMDO et les associations emmènent leur public au Klarafestival ou au KVS de façon à ce qu’il fasse connaissance avec l’offre culturelle néerlandophone. Il y a aussi «Brussel in dialoog», un projet de Foyer. L’année passée, nous avons organisé une table de dialogue chez «Globe Aroma», une Open Kunstenhuis (maison des arts ouverte) pour les nouveaux arrivants artistes. Nos bénévoles et ceux de «Globe Aroma» ont dialogué avec des Bruxellois flamands. Cette interaction est importante, elle montre la richesse de Bruxelles.»

Portrait

FMDO Brussel est un réseau de 57 associations actives dans le secteur socio-culturel. Chaque année, le nombre d’organismes membres augmente. Les initiateurs sont des Bruxellois issus de l’immigration. FMDO signifie en toutes lettres «Federatie Marokkaanse en Mondiale Democratische Organisaties» (fédération des organisations démocratiques mondiales et marocaines). Outre Bruxelles, cette fédération est aussi active à Ostende, Bruges, Courtrai et Anvers. Au total, le réseau se compose d’un peu plus de 170 organismes.

Appel

Découvrez Bruxelles avec vos amis, votre famille ou vos collègues d’une façon originale! Un habitant de la ville d’origine étrangère vous guide dans son quartier et vous parle de la couleur locale, des endroits qu’il aime et de ses origines. Idéal aussi pour un teambuilding original.

Infos sur «2(t)huizen, 1 gids»: simona@fmdo.be – 0479 230 988.

SHARE