Pourquoi vous devriez toujours prendre une photo de votre chambre d’hôtel

AFP / M. Makala

Une organisation américaine a trouvé une nouvelle manière de lutter contre le trafic d’enfant : photographier sa chambre d’hôtel.

On n’a pas toujours l’idée de prendre une photo de sa chambre d’hôtel. Cela pourrait pourtant servir à lutter contre le trafic d’enfant. L’app’ TraffickCam permet d’uploader des photos de chambres vers une base de données. Elle a été développée par l’organisation américaine Exchange Initiative, qui lutte contre le trafic d’enfants et d’êtres humains.

«Quand vous entrez dans votre chambre, vous prenez quelques photos. Ensuite, vous les envoyez vers notre site» explique à AOL Abby Stylianou, chercheur à l’université de Washington et développeur de l’application. «La base de donnée peut ensuite effectuer des rapprochements, déterminer où se déroule le trafic d’enfants», et ainsi permettre aux autorités de démanteler des réseaux pédophiles.
Les concepteurs de l’app’ ont eu l’idée il y a quelques années. La police cherchait à identifier un hôtel où des enfants avaient été victime de trafic à des fins sexuelles. Les forces de l’ordre se sont tournées vers une association de protection des enfants. «Il se trouve que l’une de nos employées connaissait cet hôtel», explique un responsable de l’association Exchange initiative. Exchange Initiative s’est alors tourné vers l’Université de Washington afin de développer une application capable de traiter les photos d’une large communauté.