Breivik estime s’être radicalisé depuis sa tuerie

6
AFP

L’extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en 2011. Il estime s’être encore un peu plus « radicalisé » en prison, du fait de son isolement.

«Je suis devenu plus radical. J’étais radical au départ. Mais ces cinq dernières années, je suis devenu beaucoup plus radical», affirme Anders Behring Breivik. Un cour norvégienne étudie actuellement un appel de l’État, condamné l’an dernier pour violation des droits de l’homme en lien avec les conditions de détention de l’extrémiste.

Le 22 juillet 2011, déguisé en policier, Breivik avait traqué pendant plus d’une heure les participants d’un camp d’été de la Jeunesse travailliste sur l’île d’Utøya. Il avait froidement  abattu 69 d’entre eux, pour la plupart adolescents. Un peu plus tôt, il avait tué huit autres personnes en faisant exploser une bombe à Oslo.

 

Condamné en août 2012 à une peine de 21 ans de prison susceptible d’être prolongée indéfiniment, il jouit de conditions matérielles confortables. Il dispose de trois cellules dotées de téléviseurs, de jeux vidéo et d’appareils de musculation.

La Norvège a pourtant été condamnée pour traitement «inhumain» et «dégradant». En cause: l’isolement prolongé de Breivik, incarcéré pour des raisons de sécurité à l’écart des autres prisonniers.

SHARE