La philanthropie au secours du non-marchand

27

Les organisations non marchandes, confrontées à la diminution des subventions, peuvent trouver un soutien de poids auprès de fondations philanthropiques. Exemple avec Interface 3, une organisation bruxelloise de formation professionnelle.

Interface 3 est née avec un objectif: favoriser l’égalité hommes-femmes. Au fil des années, elle s’est spécialisée dans la formation des femmes aux métiers de l’informatique. Un secteur en pénurie de talents, et particulièrement masculin. «Notre idée est de diriger les femmes vers des secteurs où elles ne vont pas habituellement», expliquent les responsables de l’organisation.

Ce type de projet peut avoir un véritable impact pour la société. Mais il ne dégage pas de profits directs, et doit donc constamment se débrouiller avec des budgets limités. Il y a quatre ans, Interface 3 a bénéficié d’une aide de la Fondation Roi Baudouin. «Nous avons reçu une aide de fond» explique sa directrice, Laure Lemaire. «Cela nous a permis de bénéficier de l’expertise de consultants, pour mieux définir notre stratégie, fixer des critères d’évaluation précis à nos formations…» Avec le recul, le changement initié semble avoir été particulièrement bénéfique. L’organisation a vu augmenter le nombre de candidates à ses formations ainsi que le taux de réussite. Et la gestion quotidienne de l’organisation s’est professionnalisée.

Cercle vertueux

Pour la Fondation Roi Baudouin, l’idée était d’apporter une aide structurelle à l’organisation plutôt que de financer un projet bien particulier. «Cela permet de fortifier l’organisation dans la durée», souligne Luc Tayard de Borms, administrateur délégué de la Fondation. Les organisations aidées peuvent ainsi profiter de soutien dans leur gestion financière, dans la définition de leur modèle économique ou, comme dans le cas d’Interface 3, d’un coaching pour préciser leur stratégie. «Cette aide globale est importante, car dépendre de financements projet par projet perturbe ces organisations. Cela les amène parfois à dévier légèrement de leurs objectifs pour être éligibles à un appel à projet», note encore Luc Tayard de Borms. Cet aspect transversal de l’aide a amené BNP Paribas Fortis à soutenir le fonds de la fondation, dans le cadre d’un de ses fonds d’investissement socialement responsable (voir ci-contre).

Renforcer ces organisations peut également enclencher un cercle vertueux. La bruxelloise Interface 3 reçoit désormais le soutien de la fondation de la puissante banque JP Morgan. «Avoir reçu le soutien d’une fondation prestigieuse nous aide à recevoir d’autres soutiens. C’est une sorte de cercle vertueux. Et cela va nous permettre de poursuivre nos activités.»

SOURCECamille Goret
SHARE